80% de nos clients s'équipent de ce Savon tout en 1

Cette boîte recyclable 2 en 1 vous permet de transporter vos savons de 100g lors de vos voyages.


Hermétique et conçue en 3 parties, votre boîte à savon est composée d'un égouttoir amovible permettant d'évacuer le trop-plein d'eau et ainsi évite au savon de coller au fond de la boîte.
Vous pouvez désormais transporter votre savon en toute tranquillité en voyage ou au travail.

5,00 EUR
Quantité
Non merci

Qu’est-ce qu’un voyage éthique ?

Tourisme équitable ou encore voyage responsable, ces appellations ne vous sont sans doute pas étrangères et pour cause, voyager de manière éthique est une tendance de fond qui vient redonner du sens à nos expéditions à travers le monde.

L’industrie du tourisme étant à l’origine de plus de 5% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, les voyageurs ont alors cherché à se déplacer en réduisant leur impact sur l’environnement mais pas seulement. Dans la démarche éthique, l’humain reprend toute sa place.

Voyage éco-responsable famille ou solo, il fait des émules et réinvente les règles de l’aventure au bout du monde.

Définir le concept autour du voyage éthique et engagé

Le tourisme éthique et responsable est un phénomène qui bouleverse les habitudes d’un grand nombre de voyageurs. Il se veut davantage moral et respectueux en privilégiant la réflexion sur chacune de ses actions. Il fait naître un nouveau type d’expédition, plus soucieuse de l’environnement et des populations locales.

Certains principes de bases viennent donner un cadre pour éviter les dérives mais aussi pour ne pas galvauder le sens original. Les voyageurs souhaitant redonner une valeur positive et solidaire à leur épopée au bout du monde ont également voulu mettre en avant des fondamentaux pour définir ce qu’est un voyage éthique.

  1. Être tolérant

Au-delà de l’acceptation, c’est bien la tolérance qui est élevée comme valeur inhérente lorsque l’on veut embrasser une approche différente.

Valoriser le respect de l’autre qu’il s’agisse de sa religion, de son niveau de vie, de sa langue, sa couleur de peau, etc. C’est ainsi que les touristes seront plus à même de s’imprégner de la culture et découvrir les traditions locales.

En tant que voyageur, notre rôle est aussi de vivre en harmonie avec ceux qui ne nous ressemblent pas et de transmettre des notions humanistes sans vouloir chercher à imposer quoi que ce soit.

  1. Cultiver sa curiosité

Il existe autant de voyageurs que de voyages. Lorsqu’une personne entretient son envie de découvrir et encourage l’ouverture d’esprit, l’expérience peut alors être bien plus dépaysante.

Cultiver sa curiosité c’est se refuser à suivre les chemins déjà balisés mais plutôt chercher à s’intéresser à des aspects du pays jusqu’alors peu exploités.

Les vacances pour se reposer, le voyage pour explorer. Etre curieux démontre une envie profonde de vivre des choses uniques. S’ouvrir sur un monde nouveau en lien étroit avec la nature et les habitants sur place.

De l’importance de développer un tourisme solidaire

Passé l’excitation de la préparation de sa valise et de l’itinéraire de voyage, il est important de penser son road trip avec une dimension tout autre.

L’éthique a pour définition brute “ensemble des conceptions morales de qqn, d’un milieu.” Le tourisme de 2022 combine parfaitement les deux à la fois. Il part pour découvrir l’autre tout en cherchant à respecter l’environnement, la culture, les traditions.

Attention, il ne s’agit pas ici de tracer des lignes infranchissables pour forcer les futurs voyageurs à donner du sens à l’expédition de toute une vie.

Non, c’est simplement l’envie de proposer un modèle autre que celui que nous connaissons, à savoir le tourisme de masse. Ce dernier fait des dégâts, et c’est notamment la raison pour laquelle le voyage éthique prend de plus en plus de place dans le cœur des globe-trotters.

Il est également important de rappeler que voyager en hissant des notions humanistes et morales dans sa démarche demande des efforts. Les moyens de transport ou les sites à visiter dans le pays ne se prêtent pas toujours au tourisme équitable et obligent à devoir s’adapter et à trouver des alternatives.

Les bénéfices des voyages éthiques et solidaires

L’industrie du tourisme fait vivre de nombreux pays. Partir en Thaïlande ou aux Philippines n’a pas le même impact que visiter la Chine ou l’Australie.

Pour le premier, c’est plus de 10 % du pays qui en dépend alors qu’il représente à peine 3 % dans l’économie australienne.

Cette donnée permet d’avoir une vision plus juste de la situation de chaque pays et de privilégier le choix de boutiques ou restaurants locaux pour participer équitablement au développement des régions concernées.

Côté voyageurs, l’avantage de ces trips est le fait de pouvoir s’immerger dans la culture comme aucune autre formule ne peut le proposer.

La nourriture est préparée selon les coutumes, les ingrédients sont aux couleurs locales, bien loin de l’idée d’une food industrielle. L’occasion aussi de rencontrer et d’échanger avec des habitants qui vous feront découvrir des endroits extraordinaires à l’écart des sentiers touristiques classiques.

Ethique rime donc très souvent avec authentique. Minimiser son empreinte sur la planète offre une plongée directe dans l’inconnu et l’inattendu.

 

Qu’importe le choix de la destination, le voyageur de demain doit prendre conscience que la visite d’un pays, même pour quelques jours de vacances, peut avoir une incidence positive ou négative sur l’environnement et les populations locales.

Si un changement de paradigme semble s’opérer, la route est encore longue avant de faire bouger entièrement les lignes. La faute à nos mauvaises habitudes mais aussi au faible nombre de solutions disponibles pour pratiquer un tourisme éthique. 

Une prise de conscience globale donnera lieu à des innovations dans ce secteur qui n’a que trop souvent balayé d’un revers de main la question de l’écologie.

Le développement touristique à l’échelle mondiale aura certes permis de réduire le prix des billets d’avion et offert la possibilité à des millions de voyageurs de découvrir des destinations alors encore inaccessibles il y a quelques années de ça, mais son impact ne doit pas pour autant être négligé. 

Le voyage éthique est tourné vers l’avenir et devrait vraisemblablement détrôner un tourisme de masse qui n’a pas su se réinventer.

Articles Récents

Laissez un commentaire

Ce blog est modéré