80% de nos clients s'équipent de ce Savon tout en 1

Cette boîte recyclable vous permet de transporter vos savons de 100g lors de vos voyages.


Hermétique, votre boîte à savon est composée d'un égouttoir permettant d'évacuer le trop-plein d'eau et ainsi évite au savon de coller au fond de la boîte.
Vous pouvez désormais transporter votre savon en toute tranquillité en voyage ou au travail.

4,50 EUR
Quantité
Non merci

Tourisme vert : voyager en respectant la planète

Le tourisme vert en France se développe à la vitesse grand V. Il répond à une envie de changement global de la part des voyageurs qui recherchent des modèles plus responsables et respectueux de l’environnement. 

Ecotourisme ou tourisme durable, ces deux appellations signifient la même chose, à savoir parcourir le monde en découvrant les joyaux de la nature sans détruire ce qui en fait la force. 

La contraction des termes économie et tourisme n’est évidemment pas un hasard pour définir ce nouveau concept de voyage à travers le monde. La multiplication des trajets en avion et la démocratisation des séjours à l’autre bout de la planète participent au réchauffement et au dérèglement climatique. 

La promotion d’un tourisme vert garantit la protection de la faune et de la flore, mais aussi des populations locales. Celui-ci nous permet ainsi de continuer à apprécier la beauté des paysages et à conserver le dynamisme du secteur touristique.

Qu’est-ce que le tourisme vert et en quoi est-il important

Dans notre société animée par des préoccupations écologiques, le tourisme écologique prend de l’ampleur. Chaque jour, nous constatons les dégâts causés par le tourisme de masse dans certaines régions du monde. 

Un désastre causé à la fois de manière involontaire mais aussi intentionnellement. L’abandon de déchets sur les plages, l’utilisation de produits de beauté nocifs dans des réserves naturelles, etc., ne représentent qu’une infime partie d’une pollution généralisée essentiellement due à nos moyens de transport. 

Fini les voyages en groupe autour des mêmes lieux touristiques, place à la nature et au grand air. Le green tourism tend à minimiser l’empreinte individuelle, en responsabilisant le voyageur sans jamais le culpabiliser. 

Mais au-delà de la protection de la nature, le tourisme écolo inclut également la globalisation qui réduit l’attrait des sous-cultures, la destruction des zones protégées par l’accumulation de touristes, etc. 

Mettre en avant le terroir fait partie du renouveau touristique. On parlera alors de tourisme rural à travers l’exploration de zones agricoles où l’hébergement, la restauration et les différentes activités s’effectuent dans un seul et unique environnement. 

Il s’agit d’un tourisme alternatif prenant le contre-pied d’une industrie touristique qui a manqué à sa mission d’allier voyage et écologie. Cette rentabilité à tout prix a fait de gros dégâts en quelques années seulement.

Le tourisme vert n’est donc pas un tourisme de masse mais reste à taille humaine afin de proposer une expérience plus éthique et plus immersive, bien loin de l’idée des formes traditionnelles du secteur. 

A la question « est-ce que le tourisme vert est fait pour tout le monde ? », la réponse est oui. Il faudra simplement proposer des formules qui soient assez exotiques et excitantes pour inciter les voyageurs du monde entier à changer leurs habitudes, sans qu’ils ne se sentent frustrés ou lésés pour autant.

Concrètement, comment embrasser le tourisme éco-responsable durant son voyage ?

  1. Le bon moyen de transport

S’il n’est pas toujours évident de se passer de l’avion, surtout lorsque l’on se rend vers une destination lointaine, l’objectif est d’en limiter l’usage. 

La réservation d’un vol direct est une meilleure solution, pour la simple et bonne raison que les émissions de carbone sont particulièrement élevées au décollage et à l’atterrissage. 

Néanmoins, c’est surtout une fois que l’on arrive sur place que l’on peut faire la différence. Dans le cas où vous avez besoin de louer une voiture, préférez une hybride ou électrique. De même, on privilégiera les trajets à vélo plutôt qu’en taxi lors de la visite de lieux touristiques. 

  1. Du matériel écologique et réutilisable

Que l’on soit un voyageur chevronné ou non, investir dans du matériel qui respecte l’environnement est une bonne chose. Un dentifrice solide bio remplacera celui du supermarché avec tube en aluminium. La traditionnelle bouteille en plastique ultrapolluante pour les océans sera détrônée par une gourde filtrante réutilisable. Une somme plus importante au départ certes mais qui sera vite amortie au fil de temps par les nombreuses réutilisations des produits en question. 

  1. Des produits locaux

Dans la mesure du possible, achetez des produits locaux plutôt que de vous faire livrer via internet ou de vous les faire expédier depuis leur pays d’origine. 

Mangez local et non pas dans les fast food. 

Faites vos courses de préférence sur le marché plutôt que dans une grande surface. 

De petits gestes qui à eux seuls font toute la différence pour les habitants mais aussi et surtout pour la planète.  

Le tourisme vert, une norme pour le futur ?

De nombreux commentateurs s’accordent pour le dire, l’écotourisme n’est pas une lubie d’un petit groupe de touristes révolutionnaires mais bien une lame de fond qui veut s’imposer pour réguler le marché. 

La crise de la Covid aura démontré que la nature se porte très bien sans l’Homme. L’heure du changement profond a sonné. 

Il ne s’agit pas d’arrêter de voyager par avion mais de le faire plus intelligemment. 

Il ne s’agit pas de dire que le tourisme de masse est mauvais mais de le réguler pour que chacun puisse en profiter. 

Les hôtels participent depuis longtemps à la destruction des côtes. Les aéroports et sites à forte fréquentation touristique ont anéanti une bonne partie de la faune et de la flore dans de nombreux endroits du globe.  

Le tourisme est à la fois problème et solution. Son impact sur les populations locales est indéniable et à lui seul, il fait vivre des millions de personnes à travers le monde. 

Dans ce contexte, les professionnels du secteur vont pouvoir penser une nouvelle façon de proposer des voyages autour du monde, à commencer par le tourisme durable qui prône la conservation et la protection de l’environnement.

Articles Récents

Laissez un commentaire

Ce blog est modéré